Navigation Menu+

L’écomobilité : une notion récente

L’écomobilité ou mobilité durable s’agit d’une nouvelle option qui s’utilise dans le cadre du développement durable. Elle englobe, en effet, tous les moyens de transport respectueux de l’environnement. Ces véhicules doivent n’émettre que des faibles émissions de gaz à effet de serre qui est très nuisible pour l’environnement. En général, l’écomobilité se pratique généralement en zones urbaines.  

Les domaines d’application de l’écomobilité

ecomobilite.jpg

L’écomobilité s’applique sur différents domaines, notamment l’aménagement territorial et l’urbanisme. Elle constitue une bonne option de protection écologique à l’égard des politiques et stratégies d’organisation des transports. L’écomobilité intervient aussi dans diverses applications technologiques. L’univers du transport, de la gestion des flux, des véhicules et de la gestion de temps font aussi partie ses domaines d’application. Sans doute, l’écomobilité peut aussi être une autre forme de transport physique. Par ailleurs, elle peut apparaître dans l’univers de l’éducation, l’écocitoyenneté, la sensibilisation et les usages collaboratifs de véhicules. Avec ces différentes applications, ce concept permet d’apporter des améliorations au niveau de la consommation énergétique de chacun des modes de transport, notamment en termes d’économie de service.

Les types de déplacements

les-types-de-deplacements.jpg

Par écomobilité, l’on s’attend à des moyens de transport motorisés ou assistés. Certains modes de déplacement qui ne respectent les normes d’usage de l’espace public sont concernés : vélos urbains sur trottoirs, planches à roulettes, patinage, voies de transport en commun, etc. Parmi les différents moyens de déplacement s’insèrent également les vélos, la marche à pied, les gyropodes et les transports en commun. Quant aux véhicules dérivés du vélo, l’on distingue les vélos en libre-service, les vélotaxis, les vélomobiles et le vélo cargos. Les véhicules parcourant des longues distances, dont le bateau à voile, les véhicules solaires et les avions font également partie des différents types de déplacements en écomobilité. Il faut noter que les solutions dans ce domaine incluent la lutte contre la périurbanisation et l’accroissement du parc de véhicules à émission faible de gaz à effet de serre.