Navigation Menu+

L’autopartage : une nouvelle forme de mobilité

Différent du covoiturage, l’autopartage s’agit d’un concept permettant aux clients de profiter d’un ou de plusieurs voitures à l’initiative d’une société, d’une association, d’une coopérative, d’un groupe d’individus ou d’une agence publique. Ces clients ne doivent donc pas soumettre aux inconvénients de devoir faire passer ses véhicules au garage ou sur une place de stationnement. Avec le service d’autopartage, l’utilisateur peut faire des économies en n’ayant recours à une voiture que lors qu’il en a besoin.

Le fonctionnement de l’autopartage

L’autopartage traditionnel consiste à mettre à disposition des clients des voitures neuves qui ne sont accessibles qu’en ville et dans certains ecoquartiers. Grâce à ce système, les propriétaires peuvent se faire des profits en optant pour la location de voiture. Pour les locataires, leurs avantages ne se limitent pas au niveau économique et s’étendent jusqu’au large choix de voitures à utiliser, selon l’occasion et le nombre d’occupants. Actuellement, le service d’autopartage est accessible partout : en villes, campagnes, banlieues… Bien évidemment, la réservation s’impose, avant l’usage d’une voiture correspondant à ses besoins. Le futur utilisateur d’une voiture est libre d’opter pour la durée de réservation, le type de véhicule et l’endroit où il souhaite récupérer la voiture. À note que différentes options permettent à l’utilisateur de procéder à la réservation : par e-mail, téléphone, SMS…

L’utilisation de cette forme de covoiturage

Différents domaines font appel à l’autopartage, une solution originale et efficace dans le cadre des écoquartiers. Elle peut être considérée comme une alternative à une voiture qui ne s’utilise que rarement. De plus, elle peut être l’objet d’un usage combiné avec les autres moyens de transport public. En effet, l’utilisation des transports publics en autopartage ouvre vers de nombreux avantages aussi bien pour les propriétaires que pour les clients : gain d’argent, grand usage des transports publics, rationalisation des pratiques de déplacements…